Rechercher
  • Admin

Peyi-Lòk : une violation systématique des droits fondamentaux de la population haïtienne, selon l’ON


Dans un rapport publié en janvier 2021 sur les violations et abus des droits de l’homme lors des manifestations de 2018-2019 en Haïti, l’Organisation des Nations Unies a c


onstaté que les manifestations violentes de l’opposition politique ont violé systématiquement les droits sociaux, économiques et culturels, qui figurent parmi les droits les plus fondamentaux de la population haïtienne.


Dans ce rapport qui a été conjointement préparé par le service des droits de l’homme (SDH) du Bureau Intégré des Nations Unies en Haïti et le Haut-Com


missariat des Nations-Unies aux droits de l’homme, il a été clairement démontré que les manifestations de l’opposition politique ont été entachées de violences armées, de blocages des routes nationales par des barricades enflammées, d’incendies de biens publics et de pillages d’entreprises privées qui ont eu un impact négatif sur la capacité de l’État à fournir des services de base à la population haïtienne.


0 vue0 commentaire